La référence du verre et des menuiseries en mouvement

Histoire des batiments Car-mo depuis 1904


Architecture. À Rennes, une nouvelle résidence de standing conserve la mémoire d'un ancien garage

Source: Ouest France - Olivier BERREZAI. 15/09/2020

© Ouest-France Les travaux ont débuté, rue Paul-Bert à Rennes. Une grue télescopique pose des étais pour maintenir la façade d'origine.
© Ouest-France Les travaux ont débuté, rue Paul-Bert à Rennes. Une grue télescopique pose des étais pour maintenir la façade d'origine.

La Manufacture, c'est le nom de cette nouvelle résidence de standing construite rue Paul-Bert, dans le centre-ville de Rennes. Le promoteur Bâti-Armor a fait le choix de garder une trace de l'ancienne carrosserie qui se trouvait à cet endroit.

Les habitants du centre-ville de Rennes, surtout les plus anciens, connaissent sans doute la carrosserie Morin, rue Paul-Bert. Créée en 1928, elle a employé jusqu'à 200 salariés avant de cesser son activité, il y a une dizaine d'années. Fondée par Pierre Morin, elle a été ensuite dirigée par le père et le fils (toujours vivant), tous les deux prénommés Pierre, comme le grand-père.

© DR Sur cette carte postale ancienne, la carrosserie Morin à ses débuts, à la fin des années 20.
© DR Sur cette carte postale ancienne, la carrosserie Morin à ses débuts, à la fin des années 20.

Sur le site de l'ancien garage automobile, le promoteur Bâti Armor a commencé les travaux d'une résidence de standing, baptisée la Manufacture. Particularité de cette nouvelle réalisation, « elle est pourvue de grandes baies vitrées de style industriel, l'enseigne originelle du garage Morin est conservée », explique Damien Savey, directeur associé de Bâti Armor.

© Paumier architectes associés Sur cette esquisse d'architecte, la résidence La Manufacture une fois achevée, en 2022.
© Paumier architectes associés Sur cette esquisse d'architecte, la résidence La Manufacture une fois achevée, en 2022.

Préserver le patrimoine industriel

Un geste architectural du cabinet Paumier et associés qui se veut un clin d'œil au passé. « Nous sommes attentifs au patrimoine local, et dans ce cas précis au patrimoine industriel, souligne Damien Savey. Notre démarche, c'est de construire du neuf, tout en intégrant l'histoire du bâti. La ville continue à évoluer mais sans faire table rase du passé. »

La même démarche va être privilégiée pour deux autres projets. L'un rue du Capitaine-Dreyfus, près de la place Saint-Germain, de l'autre côté de la passerelle. L'autre, prochainement, pour un programme prévu le long du canal, boulevard de Lattre-de-Tassigny. « À chaque fois, il s'agit de conserver la façade comme une enveloppe et de construire du neuf à l'intérieur. »

D'autres projets à venir

Située entre le parc du Thabor et les quais, proche des boulevards de Sévigné et de la Duchesse-Anne, La Manufacture propose vingt-neuf appartements bénéficiant de balcon ou de terrasse aux volumes généreux. Au centre, un cœur d'îlot paysager crée une ambiance nature. Il a été imaginé par Angèle Couzic avec l'atelier Ker Anna crée une ambiance nature.

La commercialisation a débuté en fin d'année dernière, avec un prix avoisinant 6 000 € le mètre carré. Le programme sera achevé au 4e trimestre 2022, environ 60 % des appartements ont déjà trouvé preneurs. Il reste des T3 et des T4 pour ceux qui souhaitent venir vivre à l'abri derrière cette façade bientôt centenaire.

Merci de patienter...